mardi 6 avril 2010

Energie solaie dans les écoles


Introduction : Pourquoi doit-on utiliser l’énergie solaire dans notre vie ? Le soleil produit de l’énergie qu’on peut utiliser pour réduire les émissions de CO2 à l’effet serre. Agissons tous pour faire de notre planète un lieu de vie meilleur.
L'énergie solaire est l'énergie du Soleil par son rayonnement, directement ou de manière diffuse à travers l'atmosphère.

Sur Terre, l'énergie solaire est à l'origine du cycle de l'eau, du vent et de la photosynthèse créée par le règne végétal, dont dépend le règne animal via les chaînes alimentaires. L'énergie solaire est donc à l'origine de toutes les énergies sur Terre à l'exception de l'énergie nucléaire, de la géothermie et de l'énergie marémotrice.
L'homme utilise l'énergie solaire pour la transformer en d'autres formes d'énergie : énergie alimentaire, énergie cinétique, énergie thermique, électricité ou biomasse. Par extension, l'expression « énergie solaire » est souvent employée pour désigner l'électricité ou l'énergie thermique obtenue à partir de cette dernière.
Dans l'espace, l'énergie des photons peut être utilisée, par exemple pour propulser une voile solaire.
L'énergie solaire provient de la fusion nucléaire qui se produit au cœur du Soleil. Elle se propage dans le système solaire et dans l'Univers sous la forme d'un rayonnement électromagnétique , de photons.
L'énergie solaire reçue en un point du globe dépend de :
• l'énergie solaire envoyée par le Soleil (fluctuations décennales, saisonnières, et ponctuelles).
• la nébulosité (nuages, brouillards, etc.), qui est importante à l'équateur et plus faible en milieu intertropical.
• la latitude, la saison et l'heure, qui influent sur la hauteur du soleil et donc l'énergie par unité de surface au sol, ainsi que sur la nébulosité en fonction du climat local.
Globalement la terre reçoit en permanence une puissance de 170 millions de gigawatt, dont elle absorbe 122 et réfléchit le reste. Les zones désertiques, où la nébulosité est faible et qui sont situées sous des latitudes proches de l'équateur, sont les plus favorables à l'énergie solaire. Celles qui sont relativement proches de zones de consommation importantes dans les pays développés disposant de la technique sophistiquée requise pour capter l'énergie solaire voient des réalisations de plus en plus importantes, comme le désert des Mojaves (Californie) où se trouve une centrale solaire d'une puissance totale de 354 MW5.(1) Á Madrid, utiliser le soleil pour faire de l’énergie électrique, propre et renouvelable est déjà une réalité dans six écoles publiques dans différents lieux d’Espagne, grâce au projet « Solidarízate » propagé par l’IDAE et l’organisation écologiste Greenpeace. Avec cet acte ils veulent donner les premiers résultats du projet. L’initiative est faite dans les écoles pour chercher l’effet d’exemple pour les jeunes et la proximité avec ces technologies. Les installations, généreront annuellement un total de 150.000 KVa par heure d’électricité. C’est comme ça on évite l’émission à l’atmosphère de presque 150 tonnes de C02, principal gaz de l’effet serre.
Ce projet résulte une expérience novelle or elle est la première initiative de ce tipe qui se fait simultanément dans toutes les autonomies.(2)
L'exemple espagnol : Barcelone, chauffe-eau solaires obligatoires

Dans le cadre de son programme d'amélioration énergétique, Barcelone a décidé de rendre obligatoire, en 2000, l'installation de panneaux solaires thermiques pour fournir l'eau chaude de tout bâtiment nouvellement construit ou réhabilité. Une initiative adoptée depuis par une cinquantaine de ville en Espagne, dont Madrid et Séville et qui fera l'objet d'une loi nationale en 2005.

La Catalogne et sa capitale Barcelone ont appliqué leur singularité à l'écologie. Pour réduire le recours aux énergies fossiles et lutter, à sa manière, contre le réchauffement climatique, un arrêté municipal, promulgué au cours de l'été 1999, effectif depuis août 2000, a décrété l'installation généralisée et obligatoire de chauffe-eau solaires dans tout bâtiment neuf ou en réhabilitation, dont la consommation d'eau chaude dépasse les 2 000 litres par jour. L'objectif est qu'il doit représenter 60 % minimum des besoins en eau chaude.

Par "bâtiment", l'arrêté désigne des immeubles résidentiels, mais aussi des casernes, des prisons, des lieux dédiés à la santé, des équipements sportifs (stades, gymnases), certains locaux commerciaux, des constructions industrielles (pour l'eau chaude servant au processus de fabrication ou aux douches du personnel), ou encore toute autre surface disposant de cantines, de cuisines ou de buanderies collectives. Sont donc visés le secteur privé comme le secteur public. (3)
Conclusion : Grâce à l’énergie solaire on réussi à réduire les émissions de CO2.Et grâce à l’installation des panneaux solaires dans les écoles on réussi à mentaliser les jeunes et les mettre en contacte aves ces technologies.
1Article : Énergie Solaire
Site web : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_solaire
2Article : Greenpeace et IDAE connectent à 52 écoles à l’ énergie solaire
Site web : http://www.greenpeace.org/espana/news/greenpeace-e-idae-conectan-a-5(3)(3) (3Article : Exemple de l’Espagne énergie solaire
Site Web : http://www.econologie.com/articles.php?lng=fr&pg=735

1 commentaire:

  1. 6 jours de retard dans l'envoi (11,75)et travail de Carlota non fait (5,75)

    RépondreSupprimer